Notice N° 69 S3GD et S3GDS et feuillet publicitaire de 1937 sur les M10 M11 SP , S1, S3 S3 , et modele dame D1, D2.

Aller en bas

Notice N° 69 S3GD et S3GDS et feuillet publicitaire de 1937 sur les M10 M11 SP , S1, S3 S3 , et modele dame D1, D2.

Message  aromax le Sam 13 Oct 2018 - 16:42

Afin de vous donner un peu de lecture Smile  study je mets en ligne cette notice , que j'ai retrouver dans mes affaires . Peux etre quelle a déjà été mise en ligne ici , mais je ne l'ai pas trouver ,  alors dans le doute scratch Cette notice n'est pas datée , mais je pense qu'elle est du début des années 50 ?






















aromax
avatar
aromax
Aficionados du pétochon

Messages : 736
Date d'inscription : 14/12/2013
Age : 64
Localisation : 94 LE PERREUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notice N° 69 S3GD et S3GDS et feuillet publicitaire de 1937 sur les M10 M11 SP , S1, S3 S3 , et modele dame D1, D2.

Message  lapétarelleducoin le Sam 13 Oct 2018 - 22:27

Effectivement, elle existe déjà ici pour son équivalence KS3GD/GDS : https://cyclememory.org/doc/A-1-0000000164/A-1-0000000164.pdf

Comme souvent ces notices comportent quelques lacunes, mais elles restent toutefois assez instructives compte tenu de certaines précisions que les mêmes constructeurs ne donnaient pas pour les périodes antérieures, notamment pour les bougies et les lampes. (je l'ai déjà évoqué)

On y pratique généralement aussi le "parler correct" de ce temps-là, en citant par exemple, le nombre de rouleaux (et pas de maillons) concernant les longueurs de chaînes.
De stator et de rotor aussi, concernant l'allumage (qui est un système) par volant magnétique, etc, etc.

La puissance respective des lampes (époque oblige) est bien entendu donnée en bougies pour l'avant, et en ampère (au singulier, puisqu'il n'est même pas entier ici ! Very Happy ) pour l'arrière. Mais elle y est indiquée.
Pour les mêmes raisons, on n'y parle pas encore de culot BA 21 D ou de navette 10 x 38 ou 42 pour l'arrière mais au moins, celui qui cherche un peu à savoir dispose d'une base pour retrouver l'équivalent adéquat actuel ou pouvant s'y substituer.

Concernant l'huile de la boîte de vitesses, il reste évidemment à connaître l'équivalence actuelle de la BVR 120 de la "Standard Française des Pétroles".  (Esso)
Comme il doit toujours exister, la SAE 140, huile très épaisse pour boîtes, ponts, et autres engrenages du genre agricole, il a certainement dû être commercialisé une SAE 120 à mi-chemin entre la monograde SAE 90 et la monograde SAE 140. Je n'en ai pas le souvenir mais il doit en rester des traces quelque part !
Mais,..... avec le système antifuite composé d'un joint feutre sur ces boîtes de vitesses, même une huile plus épaisse devait de toutes façons fuir ..... Crying or Very sad

A propos de la qualité de l'étincelle on y indique aussi par erreur 700 km au lieu des 700 t/mn ..... Coquille !

Pour la bougie, indiquée comme étant une Eyquem 111 NC, il semble qu'il soit assez aventureux de lui trouver avec précision une correspondance exacte.
Tout d'abord, elle semble correspondre à un grade thermique entre 95 et 125 sur l'ancienne échelle Bosch, longtemps considérée comme LA référence en la matière, mais de plus, chez Eyquem, jusque vers le début des années soixante où les références ont changé, c'était un peu comme chez K.L.G où elles semblaient être adoptées sans aucune logique en fonction de l'échelle thermique.
Ajouté à cela le peu de documents disponibles de cette époque, ce n'est que par comparaisons et recoupements assez laborieux que l'on pourrait la comparer, en ce qui me concerne, à une Champion H 10 à culot de 14 x 11,1 m/m et de grade proche des 125/145 sur l'ancienne échelle Bosch.
Culot plus court que le classique 12,7 m/m et bougie relativement chaude.

On y parle aussi d'une particularité dont il n'est que très peu question, pour ne pas dire jamais, et concernant pratiquement tous les systèmes d'allumages, par magnéto ou par volant magnétique. Je veux parler du parafoudre.
Vous êtes-vous déjà soucié de sa présence et qui plus est, de son réglage ? scratch J'en doute .....

Il a pourtant toute son importance et on pourrait le comparer à la soupape de sécurité d'un compresseur d'air.

Il semble même que les bobineurs actuels n'y accordent pas toujours l'importance qu'il devraient, surtout sur une bobine refaite et quand la languette devait s'y trouver au départ.
Si vous avez fait rebobiner la bobine haute tension d'un SAFI, par exemple, y avez-vous retrouvé (voire découvert) la languette en forme de pointe qui représente l'électrode positive dudit parafoudre ? Bonne question, hein ?

Même l'arrachement y est évoqué, avec une valeur moyenne qui pourrait éventuellement permettre de reconstituer et poser le repère fixe, absent, comme cela arrive quelquefois, sur des volants bricolés ! ..... Shocked
Il est vrai que, sur cette notice, on en parle ..... mais en occultant curieusement et totalement la présence des repères fixe et mobile correspondants. Repères dont ils parlent pourtant à propos du calage du moteur.
Allez comprendre ! ..... scratch

Quant au conseil pour éviter la désaimantation des aimants du rotor, on ne le voit pas souvent non plus et on y précise aussi, en plus, l'acier doux pour faire la liaison entre eux.
Bravo !

Les caractéristiques des chaînes, aussi, sont souvent plus parlantes ici qu'une "415", "420", "428" actuelles et qui ont, paraît-il, un pas de vis. (C'est nouveau, ça vient de sortir) :mrgreen:
http://www.wemoto.fr/info/chain_dimensions/

Bref, finalement une très bonne notice, et mine de rien très instructive pour celui qui cherche à savoir le pourquoi et le comment des choses.

C'est bien, Aromax ! :thumright:

LPDC. clown

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3790
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 79
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum