UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  lapétarelleducoin le Lun 3 Oct 2011 - 23:34

Eté 1957.

Je roule depuis quelques temps déjà, avec une "Louison" type L à moteur "Sachs" 74 cm3 deux vitesses.
Cette B.M.A ne roule vraiment pas vite et monte les côtes à la vitesse d'un homme au pas. Mais elle les monte pratiquement toutes sans pédaler, et c'est ma fierté, à une époque où les cyclomoteurs (50 cm3) sont encore poussifs, même aidés des pédales.

Enthousiaste, plein d'optimisme et un brin inconscient, je pars en vacances dans les Basses Alpes,*à 200 km de chez moi.
Un gars proche de mon âge et de mon quartier de Marseille m'accompagne. Curieusement, il se rend presque au même endroit que moi pour y passer, lui aussi quelques jours. Il possède un "Paloma" équipé d'un moteur "Lavalette" AML 50 monovitesse. 200 km dans la journée, au mois d'Août, avec une dénivellation de 600 m sur 150 km, puis, 800 m sur les derniers 50 km, ce n'est pas triste du tout, mais, à 18/19 ans ..... on ne doute de rien !

Pas trop de problèmes jusqu'aux +/- 150 km si ce n'est que ce compagnon de route de circonstance aurait tendance à se plaindre de la lenteur de mon engin. Il m'attend souvent loin devant et la chose semble un peu l'agacer. Son "Paloma" roule évidemment plus vite que ma "Louison" du début des années trente.
Mais dans les cinquante derniers kilomètres, l'affaire se corse un peu et, bien involontairement, voilà que je prends ma revanche quand je le vois commencer à s'époumoner à pédaler dans les côtes qui se trouvent être de plus en plus dures.
Avec le poids léger de mes dix-huit ans et mon "Sachs" 74 cm3, me voilà devenu le roi de la côte. Un roi qui les gravit lentement, certes, mais qui les gravit toutes sans un coup de pédale.

J'avais acheté quelques temps auparavant un autre moteur "Sachs", au marché aux puces, mais en 100 cm3. Et ce moteur se montait sans aucune modification, ou presque en lieu et place du 74 cm3 avec une sacré différence de puissance vous pouvez l'imaginer. Là, les côtes se montaient en seconde dans la plupart des cas et à "grande" vitesse.
Dans un pays de côtes prononcées comme cet endroit des Alpes (1400 m d'altitude) l'envie me prend de monter ce moteur.
j'écris chez moi pour expliquer à un parent où se trouve ce moteur dans mon "atelier" et me le fais expédier par le car. Je me souviens que l'emballage était constitué par un cageot comme on les faisait avant. Des cageots à claire voie et de forme évasée. Ces cageots ont disparu de notre univers comme beaucoup d'autres petites choses de la vie courante, et on ne les retrouve guère que de temps à autre au détour d'une brocante.

Heureux comme pas possible, je réceptionne mon moteur que le chauffeur descend, dans son cageot, de la galerie du car. Pas de soute à bagages à ce moment-là, et encore, c'était un car moderne. Je me souviens toujours, comme si c'était hier, du bruit de la soufflerie du gazogène que l'on préparait un long moment avant que le car ne démarre. Mais ça,c'était pendant l'occupation, quand il n'y avait plus de carburant.

Ce moteur que j'avais déjà monté à titre de curiosité se trouve monté en deux temps et trois mouvements sur ma "Louison". Et alors là ........ le roi n'était pas mon cousin : il n'y avait plus de côtes du tout. Liquidées ! Avalées en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.
Très fier de moi et de mon engin diabolique, je parcours les environs et me retrouve un jour dans la petite ville au dessous de l'endroit où je passais mes congés.

J'y découvre un petit commerce de réparations de cycles et motos tenu par un personnage extrêmement sympathique qui semblait tout droit sorti d'un film des années trente. Le mécano type de l'avant-guerre avec sa combinaison bleue et, surtout, le béret et une paire de lorgnons à verres ronds comme on ne les faisait plus depuis belle lurette. Avec ça, complètement myope à en juger par l'épaisseur des verres.

Il avait sans doute dépassé la quarantaine, et même si ce n'était pas un vieux, par rapport à mes dix-huit ans je le considérais tout au mieux comme un ancien, surtout compte tenu de sa dégaine.
Nous sympathisons naturellement au bout de quelques jours, et je prends l'habitude de passer le voir assez souvent pour discuter mécanique.(il n'était pas accablé de travail dans un coin pareil).
Comme de bien entendu, je ne cesse de lui vanter les mérites du moteur "Sachs" 100 cm3 ..... Il me laisse gentiment lui en faire les louanges puis, lentement, à l'image du personnage jamais agité comme le sont trop souvent les gens d'aujourd'hui, il conclut en me disant calmement: - "Moi,je préférais l'Aubier & Dunne !"
Je recommence à lui vanter plusieurs fois les mérites du "Sachs" pour m'entendre répliquer,toujours aussi calmement: - "Moi je préfèrais l'Aubier & Dunne" !

"L'Aubier & Dunne", je connaissais un petit peu parce que j'avais eu un engin très bricolé, y compris le moteur, et je n'en avais pas gardé un souvenir impérissable. Et pour cause ..... Mais son assurance inébranlable concernant ces moteurs avait fini par ébranler la mienne au sujet des qualités du "Sachs". Certes, ce moteur n'est pas dénué de qualités, loin s'en faut, et je ne le conteste pas. Mais il avait ajouté une fois à son commentaire : - "Il était plus pointu" .... Alors là .... pensez, c'était l'arme fatale. Il n'y avait plus rien à ajouter.
Et c'est de cette façon, qu'insidieusement le virus "Aubier & Dunne" m'a contaminé.

Le temps passant, en 1959, j'ai acheté une "New-Map" modèle ADS 2 plus ou moins bricolée et à moteur "Aubier & Dunne", bien entendu ! Les bourses et les journaux spécialisés étaient encore loin d'exister et j'achetais ce que je trouvais, au gré de mes découvertes et à force de discuter avec Pierre, Jacques et Paul.
Pendant une permission de détente, juste avant de partir en Algérie effectuer les quatorze mois (sur vingt-huit) qu'il me restait à accomplir, je suis remonté avec cette ADS 2 dans ce coin des Alpes qui avait été le cadre d'une partie de ma petite enfance (1943/45).
Mon mécano avait disparu.

L'atelier de réparations était définitivement fermé. L'affaire n'était certainement par viable.
Cette ADS 2 m'a emmené ensuite jusqu'à Briançon (Hautes-Alpes), de même qu'elle m'a permis de grimper le Col d'Allos sans aucun problème. Je suis même rentré plusieurs fois de nuit. Là non plus, je ne pédalais pas dans les côtes et elle les grimpait bien.
J'étais tout de même un peu déçu de n'avoir pas pu montrer cette ADS 2 à mon ami le mécano.

Je l'ai retrouvé au tout début des années soixante et par le plus grand des hasards, comme la vie nous en réserve quelquefois, alors que j'étais intéressé par l'achat d'une "Simca Cinq". Il travaillait dans un garage à 110 km de l'endroit où je l'avais rencontré en 1957. Ce garage tenait plus de la casse que d'un garage sérieux et il y était sûrement employé comme simple mécano, à l'arrière et en contrebas d'un hangar, comme si l'on avait voulu le faire disparaître. Il m'avait encore donné un conseil valable, (dans le contexte de l'époque) à savoir qu'il valait mieux une mauvaise 4cv (Renault) qu'une bonne Simca Cinq. Evidemment, ce conseil n'a plus de sens aujourd'hui.

J'avais donc délaissé les B.M.A, les "Sachs" et les "Aubier Dunne", et j'étais lancé dans "La Voiture". Et quelles voitures.......! Ce soir, en retraçant cette histoire, je repense à ce personnage avec beaucoup d'émotion.
De fait, il y a peu de temps (j'en ai parlé) j'ai racheté une "New-Map" ADS 2, en assez bel état encore. Parce que la veille de mon départ pour l'Algérie, j'avais remisé celle de 1959 dans une grange appartenant à un parent et, de retour du service militaire, commençant à m'intéresser aux autos anciennes, je m'en suis désintéressé. Elle est restée accrochée aux poutres de la remise où je l'avais "stockée" à la veille d'un voyage dont je pouvais très bien ne pas revenir.

Comme beaucoup d'engins de peu de valeur et devant mon désintérêt manifeste de la chose, elle a terminé son existence cannibalisée par les gens de la campagne qu'étaient mon beau frère et son frère, bricoleurs par nécessité.
Et comme les choses sont souvent curieuses, cette seconde ADS 2 a été achetée par une personne en I956 à ..............
Seyne-Les-Alpes là où j'avais lâchement abandonnée ma première ADS 2. Et celle-là m'attendait depuis ..... La boucle est bouclée.
Curieux,non ?

Quand j'ai commencé à m'intéresser aux voitures anciennes, j'ai bazardé petit à petit tout ce qui me restait de pièces de B.M.A.(je sais, il y a de quoi se filer des claques) sauf, devinez quoi ?.....Trois moteurs "Aubier & Dunne". Et, comme par hasard, la première B.M.A que j'ai rachetée le 9/11/97 était une "Motopédale" équipé d'un moteur dont je vous laisse deviner la marque.

Aubier & Dunne, Aubier & Dunne.......vous avez dit : Aubier & Dunne ?

* Les habitants des Basses-Alpes se nommaient les Bas-Alpins.
Comment les habitants des Alpes-de-Haute-Provence se nomment-ils aujourd'hui ? Bonne question, hein ? Si jamais vous avez la réponse......
Idiots ? Vous avez dit idiots ?


Dernière édition par lapétarelleducoin le Mer 12 Juil 2017 - 20:41, édité 1 fois

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  Quentin "Armor" le Mar 4 Oct 2011 - 8:43

Wowww :thumleft: Je suis comme un gamin devant ce récit!

C'est passionnant, voire émouvant même, très sérieusement... Je ne peux être nostalgique de cette époque, ne l'ayant pas vécu, mais qu'est-ce qui a bien pu se passer pour que nous passions à côté de choses si simples, pouvoir partir en vacances en mob (je l'ai fais mais peu s'y risque...), débarquer chez un mécano qui vous accueille à bras ouvert pour vous conseiller...!

Très franchement, j'aime notre époque, et je me dis qu'il valait mieux vivre maintenant pour pouvoir rouler avec ces objets anciens plutôt que de les avoir eu comme objets neufs et donc peut être moins intéressants à l'époque, mais nous avons râté plusieurs cases depuis ces années-là! Certes, des avancées médicales, sociales... ont été instauré mais la plupart des gens sont devenus tellement c..ns! Neutral

Merci la pétarelle! Very Happy C'est vrai que le Sachs, c'est bien! :mrgreen:
avatar
Quentin "Armor"
Modérateur

Messages : 535
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 27
Localisation : (22) Saint-Brieuc.

Voir le profil de l'utilisateur http://armor-dezougen.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  juju04 le Mar 4 Oct 2011 - 9:13

Sympa ce récit Very Happy
Tu es des Alpes de haute provence??

juju04
Aficionados du pétochon

Messages : 164
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 43
Localisation : (04) paca

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  lapétarelleducoin le Mar 4 Oct 2011 - 10:48


En quelque sorte,oui.Mon père a été élève au collège de Seyne-les-Alpes et sa famille était originaire de l'endroit.
Moi,j'y ai passé une partie de ma petite enfance à temps plein,de 1943 à 1945(5 à 7 ans).J'ai juste eu le temps de découvrir deux ou trois uniformes vert-de-gris dont je me souviens assez bien,à Marseille,où j'habitais.Ensuite,on m'a expedié là haut pour me mettre à l'abri,comme tous ceux qui avaient la chance de pouvoir le faire avec leur(s) enfant(s).
Par la suite,j'y ai régulièrement passé mes vacances scolaires jusqu'en 1955 où j'ai commencé à travailler et j'ai continué à y aller en B.M.A d'abord,puis en "Super Combinette" Zündapp achetée neuve en I961,et ensuite en voiture (ma première,une Rosengart LR 44, fut achetée à Digne,au garage Delaye <je crois que c'est la bonne orthographe et elle n'a rien à voir avec la célèbre marque d'autos> situé sur la route des bains,sans le moteur,à 150 km de chez moi).
Ensuite,Talbot C 11,Delage D 4,et autres Mathis.....On les trouvait encore à petit prix.
J'ai également été pensionnaire (interne) au centre d'apprentissage,avenue général Leclerc,pendant trois ans (1952/55).C'est là,entre autres que j'ai découvert mon premier moteur de B.M.A (Zürcher) sur un tas de ferraille,puis un cadre de Monet & Goyon (vraisemblablement une M 11) avec son réservoir,et que j'ai commencé à avoir envie de rouler sur l'un de ces engins.
Bas-Alpin ? Je n'y suis pas né mais une grande partie de mon coeur est restée là bas.
Nous avons sans doute emprunté les même routes Juju04.......à quelques années d'intervalle.

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  juju04 le Mar 4 Oct 2011 - 18:30

Ha oui il est fort probable que nous ayons emprunté les mêmes routes.
En attendant super recit je me croirait en quelques sortes dans un livre bien de chez nous. cheers

juju04
Aficionados du pétochon

Messages : 164
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 43
Localisation : (04) paca

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  crocus le Mer 5 Oct 2011 - 9:02

c'est vrai qu'il a une bonne plume. Maintenant j'ai envie d'essayer un "Aubier & Dunne" Wink
avatar
crocus
Aficionados du pétochon

Messages : 1062
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 40
Localisation : Gesves, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  lapétarelleducoin le Mer 5 Oct 2011 - 9:52


Eh,pardi !
D'autant plus qu'en cas de pépin (mais il n'y en a pas sur ces moteurs....hum !) tu n'est pas loin de l'usine.

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Liberia a moteur AD

Message  Trotel49 le Jeu 20 Oct 2011 - 7:13

Bonjour,
dans le secteur de lapetarelle
http://www.leboncoin.fr/motos/246240739.htm?ca=18_s
avatar
Trotel49
Aficionados du pétochon

Messages : 123
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

LIBERIEA "AUBIER & DUNNE".

Message  lapétarelleducoin le Jeu 20 Oct 2011 - 9:40



Bonjour.

Je connaissais l'existence de cet engin sans l'avoir jamais vu.
Si je ne me trompe pas,elle est à Barcelonette (ex Basses-Alpes),appartenait à un notaire et a été trouvée à la déchettterie.
Ayant une vague idée de la personne,je serais curieux,là aussi,d'en connaître son estimation personnelle.
Quand une annonce commence par : "très rare" et que l'on n'est même pas capable de recopier proprement l'orthographe de la marque du moteur,on a déja une petite idée du genre d'intérêt que l'on porte à la B.M.A.......

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Additf à la réponse précédente.

Message  lapétarelleducoin le Jeu 20 Oct 2011 - 9:47



Tel est pris qui croyait prendre.

J'aurais mieux fait de me taire.....
J'ai viens de faire moi-même,une erreur (de frappe) en écrivant LIBERIEA au lieu de LIBERIA alors que je sais parfaitement comme cela s'écrit.Mais je précise bien que c'est une erreur de frappe.On ne se relit jamais assez.!

Méa culpa.

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  crocus le Jeu 20 Oct 2011 - 12:22

Jolie bécane, je la vois bien dans mon garage Laughing

c'est vrai que quand une annonce commence par "très rare", ca sent mauvais. Pour moi c'est à classer avec les annonces "je connais pas la marque, la cylindrée, l'année mais dans mon omniscience, je sais que ca vaut au minimum 1000€"
avatar
crocus
Aficionados du pétochon

Messages : 1062
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 40
Localisation : Gesves, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A PROPOS D'UNE "LIBERIA".

Message  lapétarelleducoin le Jeu 20 Oct 2011 - 13:30


Oui,oui...! De même que "faire offre".

En supposant que l'on fasse une offre supérieure à ce que ça vaut,je pense que,dans sa petite tête, le gars se tient le raisonnement qui suit : <- Si l'on m'en offre ce prix,c'est que ça vaut sûrement plus cher > (il est bien connu que les amateurs de la chose sont des gens pleins d'argent.(Il n'y a qu'à prendre exemple sur moi.....Humm !)
Et ce raisonnement,il doit également se le tenir si quelqu'un lui fait une offre au dessus de l'offre supérieure.Autant dire que ça peut aller jusqu'à l'infini.Jusqu'à ce qu'il la garde en se disant que décidément,ça vaut très cher.
Je caricature un peu,bien sûr,mais je pense que dans pas mal de cas,et dans le principe,ça doit un peu se passer comme ça.

Ah,mais.....c'est qu'on finirait presque par devenir psychologue avec ces annonces à la flan.

Purée,je sens que j'ai les chevilles qui enflent,moi.

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

olimpique 100 cm3 annee 1925

Message  Trotel49 le Jeu 20 Oct 2011 - 18:15

et sur celle-ci il y a quoi comme moteur ? scratch

http://www.leboncoin.fr/motos/195233112.htm?ca=18_s
avatar
Trotel49
Aficionados du pétochon

Messages : 123
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Moto ancienne collection aubier et dunne 1945 ?

Message  Trotel49 le Jeu 20 Oct 2011 - 18:18

et celle là encore "pluuuuus rare"
lol!
http://www.leboncoin.fr/motos/211028274.htm?ca=18_s
avatar
Trotel49
Aficionados du pétochon

Messages : 123
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Moto collection unique DEM aubier dune

Message  Trotel49 le Jeu 20 Oct 2011 - 18:26

pour celle-ci j'avais fais le curieux, le vendeur en espérait au moins 2500,00 €
clown

http://www.leboncoin.fr/motos/223963830.htm?ca=18_s
avatar
Trotel49
Aficionados du pétochon

Messages : 123
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  Vincent le Jeu 20 Oct 2011 - 18:46

Trotel49 a écrit:et sur celle-ci il y a quoi comme moteur ? scratch

http://www.leboncoin.fr/motos/195233112.htm?ca=18_s

Moteur Alcyon. Olympique faisait parti du groupe Gentil. Wink

_________________
Vincent Wink
avatar
Vincent
Admin

Messages : 843
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 24
Localisation : (51) Région Vitryate + Reims

Voir le profil de l'utilisateur http://30kmh.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  Vincent le Jeu 20 Oct 2011 - 18:50

Trotel49 a écrit:pour celle-ci j'avais fais le curieux, le vendeur en espérait au moins 2500,00 €
clown

http://www.leboncoin.fr/motos/223963830.htm?ca=18_s

Je pense qu'il pourrait la vendre ce prix-là... c'est une moto unique et original. (elle me me fait penser aux Hirondelle par la forme de son cadre Very Happy ).

_________________
Vincent Wink
avatar
Vincent
Admin

Messages : 843
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 24
Localisation : (51) Région Vitryate + Reims

Voir le profil de l'utilisateur http://30kmh.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

DE PLUS EN PLUS FORT.

Message  lapétarelleducoin le Jeu 20 Oct 2011 - 23:09


En fait c'est surtout de plus en plus comique.Mais au fond,il en faut des comme ça..! Ne serait-ce que pour nous faire rire,non ?

Je ne connaissais pas l'olimpique sans "Y" mais je connaissais les deux autres.
L'olimpique sans "Y",ça vient sans doute de sortir.C'est nouveau.! Vous voyez bien,c'est marqué dessus.Belle capacité de reproduction après lecture attentive.....

Examen rapide.

Moteur : Zurcher,c'est évident.50 X 50 soit 98,175 cm3 de cylindrée.Probablement monovitesse.(moins évident) Ailette(s) cassée(s) sur cylindre.(Ca crève les yeux)
Roues : à l'avant roue de 600 (ou 19")
à l'arrière roue de cyclo en 19" également (Peugeot,Motobécane ?) Non conformes dans les deux cas.
Pédalier de vélo "adapté" avec plateau d'au moins 46 dents (en lieu et place d'un 28 ou 30 dents d'origine).Certes,ça doit bien aider dans les côtes.....
Fixation de l'alternateur d'éclairage plutôt surprenante.(à moins qu'il soit en train de tomber et qu'on ne s'en soit pas aperçu.!)
Quant au phare éclairant les petits oiseaux,c'est presque devenu une règle à laquelle cette B.M.A n'échappe pas.(comme tant d'autres et c'est toujours aussi MOCHE)
Et le millésime 1925..? Ca aussi c'est pas mal. J'aimerais bien savoir sur quoi se basent tous ces vendeurs pour sortir des énormités pareilles.Mais enfin,puisqu'on nous l'affirme....Du reste,il suffit de regarder ; c'est écrit dessus. M'enfin quoi ?
Et alors le prix.! ah,le prix.....Ferme et justifié; ça me paraît évident.

La seconde machine.

Ah oui,voilà bien une curiosité,certes.Et franchement,à part son moteur,qui lui aussi est presque confidentiel je ne me verrais pas courir après cet oiseau plus que de mesure.Surtout que le prix est franchement dissuasif...mais on vous dit que c'est rare,alors.?
La suspension,(si elle devait s'avérer non efficace) a au moins le mérite d'être un poil farfelue,voire carrément extravagante.
On aimerait bien,ausi,connaître la marque de l'oiseau.Parce que,que je sache,"Aubier & Dunne" était avant toute chose un motoriste,pas un monteur de deux-roues.
J'apprécie également la discrétion du filtre à carburant ainsi que la durit (non pas durite) qui le relie au carburateur.Si la taille de l'accessoire est proportionnelle aux impuretés à traiter,Restom va avoir un bon client.
Machine en définitive non dénuée d'intérêt mais prix hautement dissuasif.Du reste elle est toujours à la vente.
Ah mais,c'est vrai,j'oubliais de parler du moteur.!
Moteur Aubier & Dunne du type "K" . C'est un 100 cm3 à trois vitesses sorti trop tard et à assez peu d'exemplaires.Commercialisé vraisemblablement vers 1948.Il reprend le haut-moteur des 100 cm3 d'avant guerre(piston,cylindre,culasse) avec suppression du décompresseur sur la culasse.(emplacement non percé et non taraudé) On le retrouve monté sur les Guiller de type "G 8". Le type "G 9" contemporain était équipé du 125 cm3,directement dérivé du type "K" auquel il ressemble par son bas-moteur.
Sur les deux types,le kick de mise en marche est actionné d'arrière vers l'avant contrairement à la plupart des moteurs et il apporte un petit avantage : celui de ne pas être obligé de repasser au point mort pour remettre en marche après calage en première,par exemple.Il suffit simplement de débrayer et d'actionner le kick.
Je m'étais rendu compte de ce détail sur une guiller G 9 que j'utilisais vers 1959. Pour remettre en marche je ne levais même pas les fesses du siège......(Le Motocyclettiste en parle dans un de ses anciens numéros)

La troisième machine.

Alors là.....la description en est carrément dithyrambique.!
Ce que j'aime bien dans la rédaction d'une annonce c'est l'expression "idéal pour...." Parce que,en plus,on vous conseille.L'amateur de ce genre d'engin est forcément une nouille qui ne sait pas ce qu'il aime.Alors on le conseille !
"Faire offre sérieuse pour ce bel objet unique" Et pas une offre de rigolo,hein ! On vous tient à l'oeil.Au fait: sur quoi se base-t-il pour être aussi sûr qu'elle est unique.? Ah,oui....ben voyons?mais c'est bien sûr :LVA. La bible des bibles en somme.
Elle est tellement unique (donc hors de prix) qu'elle est,non seulement accrochée assez haut,mais de plus,cadenassée par la roue avant et la roue arrière.Méfiant le gonze....
Ah,oui,le moteur.? Un Aubier & Dunne bien sûr,du type "DX",monovitesse à débrayage.La troisième version du 100 cm3 de la marque.Ca situe le modèle vers 1935-36,je présume.

Bavard.? Vous avez dit bavard.? Meuh non,c'est rien ça.


lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  Quentin "Armor" le Ven 28 Oct 2011 - 13:37

La "DEM" me fait énormément penser à une BMA Manufrance, vous ne trouvez pas?


avatar
Quentin "Armor"
Modérateur

Messages : 535
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 27
Localisation : (22) Saint-Brieuc.

Voir le profil de l'utilisateur http://armor-dezougen.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

UNE PASSION POUR LES AUBIER & DUNNE.

Message  lapétarelleducoin le Ven 28 Oct 2011 - 16:36


Tout à fait.Vraiment tout à fait.Et je pense que ça ne doit pas être une coïncidence.
Et,à ce sujet,je pense que je possède un moyeu arrière (pas très jojo il est vrai) qui pourrait peut-être dépanner quelqu'un.
Il provient d'une LIBERIA également motorisée par un AUBIER & DUNNE.......(couronne fixée en quatre points comme celle de la photo.Et si jamais quelqu'un en cherche un,je ne lui ferai payer que l'envoi.
Qu'on se le dise.

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  Vincent le Ven 28 Oct 2011 - 23:16

Quentin "Armor" a écrit:La "DEM" me fait énormément penser à une BMA Manufrance, vous ne trouvez pas?

Oui, je me suis fait la même remarque ! (regarde un peu plus haut ... Exclamation :mrred: )

_________________
Vincent Wink
avatar
Vincent
Admin

Messages : 843
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 24
Localisation : (51) Région Vitryate + Reims

Voir le profil de l'utilisateur http://30kmh.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Prester a moteur AD

Message  Trotel49 le Sam 29 Oct 2011 - 10:19

Bonjour,
Lapetarelle, voici encore un modèle qui doit évoquer quelques souvenirs
si l'on recoupent avec le post BMA Radior et les échanges avec A.Gallet
http://www.leboncoin.fr/motos/249087486.htm?ca=18_s
texte de l'annonce:
Bonjour
BMA Prester type B1 100cm. 1936. Marque dirige par deux frère Eischel. Moteur Aubier-Dunne, avant la fusion avec Jonghi.
Moteur non bloqué, tournant. Très propre, véhicule complet d`origine, des années 30.
Allumage OK.
Partie électrique OK.
Garniture de selle absente car trop mauvais état.
Faire offre raisonnable.
CG collection a faire.
avatar
Trotel49
Aficionados du pétochon

Messages : 123
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

c'est marqué dedans

Message  Trotel49 le Sam 29 Oct 2011 - 10:32

Quentin "Armor" a écrit:La "DEM" me fait énormément penser à une BMA Manufrance, vous ne trouvez pas?

Bonjour,
le vendeur indique cette ressemblance dans son annonce.

texte de l'annonce:
motos unique de Bruay sur escault marque DEM (inconnue après demande de renseignements la vie de la moto )
aucun documents trouvé internet ou bourse ressemble à une hirondelle
moteur aubier dune superbe restauration état de fonctionnement
ideal collectionneur ou musée
je suis preneur de toutes information cioncernant la marque et le modèle...
faire offre sérieuse pour ce bel objet unique au monde.....

Néanmoins il y a quelques infos sur le très utile site
http://lesmotocyclettes.free.fr/moto/dem.htm
avatar
Trotel49
Aficionados du pétochon

Messages : 123
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  Trotel49 le Dim 27 Nov 2011 - 10:15

Bonjour,
un éclaté de moteur sur le très bon site lesmotocyclettes.free
avatar
Trotel49
Aficionados du pétochon

Messages : 123
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  lapétarelleducoin le Dim 27 Nov 2011 - 10:45


Revue Technique Motocycliste N° 53 de Juilet 1952.

Je possède ce numéro depuis.............Cinquante et un ans.Un bail !
J'effectuais alors mon service militaire en Algérie et j'avais fait venir,ainsi que d'autres,cet invendu neuf,alors qu'il était encore possible d'en acheter.
Etonnant ? Vous avez dit,étonnant ?
Non. Simplement passionné de longue date et très conservateur.
Ah,ces vues éclatées.....quelle merveille !
Pour la lisibilité elles valent mieux que la plus belle des photos.Dommage qu'elles ne soient apparues qu'après guerre....

Merci tout de même Trotel49.

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3261
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: UNE PASSION POUR LES "AUBIER & DUNNE".

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum