HISTOIRE DE ROUES.(de B.M.A,bien sûr !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HISTOIRE DE ROUES.(de B.M.A,bien sûr !)

Message  lapétarelleducoin le Ven 2 Déc 2011 - 23:05

Bonjour à tous.

Il y a quelques années,pas très loin de l'endroit où j'habitais se tenait tous les dimanches un beau marché aux puces.Et je dois à la vérité qu'il me manque beaucoup.(sanglots)
Les premiers temps que je fréquentais ce lieu,j'y avais remarqué un marchand de glaces-sandwiches,et autres boissons chaudes ou fraîches,qui tirait son barda sur une de ces anciennes remorques construites de façon artisanales à partir de roues de moto.
Depuis que je le voyais,il tirait cette carriole aves des roues constamment à plat et quand je dis "à plat" c'est qu'elles l'étaient vraiment,à croire qu'il n'y avait jamais eu de chambres à air à l'intérieur.Je m'étais dit que,ne trouvant pas de chambres aux dimensions,il avait probablement renoncé à en mettre.L'ensemble n'était sans doute pas très lourd à tirer,mais tout de même,c'était surprenant.
Mais ce que mon oeil d'amateur avait surtout remarqué,c'est que cette remorque avait été construite à partir d'une paire de roues de TERROT du type VM ou M en 600 X 55 "C" et qu'elles étaient plus que récupérables pour une B.M.A en mal de roues.
Je me promettais donc d'aborder un de ces jour ce personnage pour lui en proposer le rachat ou l'échange contre une autre paire,plus récentes et,surtout,enfin gonflées.Mais ne voulant en rien bousculer les choses j'attendais toujours le dimanche suivant pour intervenir.
C'était sans compter sur ma façon de toujours remettre les choses au lendemain. (et je n'ai toujours pas changé depuis.Le cas est définitivement désespéré)
Le temps passa,hélas.
Jusqu'au jour où je ne vis plus,ni mon bonhomme,ni ma carriole aux roues convoitées.Ce qui me laissa pas mal de regrets doublés de l'envie de me flanquer une paire de baffes.
Et les dimanches se succédèrent........
Jusqu'au jour où,n'en revenant pas,j'aperçus mon homme tirant à nouveau sa carriole,toujours avec les pneus complètement à plat selon son habitude.Mais alors là.......horreur et désespoir ; les roues de TERROT avaient été remplacées par des roues de cyclomoteur du genre "Mob" et avec des pneus toujours aussi désespérément à plat.(à croire qu'il aimait ça,le zèbre !)
Faisant preuve d'une belle volonté,je me décide finalement à lui demander s'il avait "modernisé" son engin en lui montant ces nouvelles roues et si,par hasard,il avait encore les anciennes.
Et là,il se met à me raconter ses misères.
Il avait pour habitude de garer cette carriole dans un petit abri fermé près d'un petit bistrot installé à demeure au milieu du marché.Et on avait fracturé la porte du "cafoutchi"(mot marseillais) où il abritait la bête pour lui voler les roues,me fauchant l'herbe sous les pieds par la même occasion.
Un autre que moi,pas aussi prévenant,avait sans doute remarqué,lui aussi,que c'était des roues de B.M.A,et ne s'était pas gêné pour les lui piquer sur la carriole.

Stupide ? Vous avez dit stupide ?

Bien plus tard,alors que j'avais fait mon deuil des roues depuis belle lurette,je retourne au même marché aux puces avec un ami.
Nous y passons pas mal de temps à faire le tour du marché après quoi je lui fais la remarque que nous n'y avons finalement rien vu d'intéressant.Et je n'ai pas plus tôt terminé ma phrase que j'apercois de loin,une paire de roues qui "me parlent".
Non,ce n'étaient pas les fameuses roues,bien qu'elles y ressemblassent furieusement.Et pour cause.....C'était aussi des roues à moyeu "Chavanet" comme sur les TERROT VM et M.Elles avaient aussi la même couronne dentée pour l'arrière.Aussi le même aspect et le même nombre de dents.Mais les flasques de freins ainsi que leur système d'ancrage était différents des TERROT.
C'était un magrhébin qui les avait au milieu d'un tas de pièces qui n'avaient rien à voir avec les B.M.A.Elles étaient en fort bel état,tournaient rond et avaient encore un chrome potable ainsi que leur pneus qui pouvaient dépanner.Même les écrous de fixation des roues y étaient ainsi que leurs rondelles correspondantes.
J'ai donc demandé leur prix,amis.
Et là,j'ai failli tomber sur le cul quand il m'en a demandé 10 fr(une pièce).Car cela se passait pendant les deux ou trois dernières années où le franc était encore à l'honneur............
Il s"est avéré que ces roues étaient des roues de B.M.A ALCYON du type AS.(ou leur équivalent)
Ce genre de bol n'arrive pas souvent,je dois bien le reconnaître.
Aujourd'hui,elles dorment sous mon tas de fer en attendant d'être montées sur une LA FRANCAISE du type H 132 à moteur ZURCHER 100 cm3 (évidemment) à deux vitesses au guidon.

Consolation ? Vous avez parlé de consolation ?.........

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3258
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum