EXCEPTION.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EXCEPTION.

Message  lapétarelleducoin le Mar 2 Juil 2013 - 23:12

Je pense que, pour une fois, vous ne m'en voudrez pas de m'écarter un peu des deux-roues anciens pour vous parler de ma première auto.
Je ne vous raconterai pas les péripéties de sa découverte, son achat, la recherche et la remise en place du moteur absent, sa remise en marche et.....son rapatriement chez moi à la seule lueur des veilleuses.

Je vous en ai déjà parlé à propos de l'éclairage ancien. (Bougies, watts, etc !)

En 1962 donc, me voila propriétaire d'une première auto. Une berline ROSENGART type LR 44 du millésime 1932/33.
Voila déjà quelque temps que je roule avec, découvrant à la fois les joies de l'auto......et ses emmerdes !
Mais booof ! Avec l'enthousiasme de la jeunesse, tout passe, et ne lasse pas.
Seulement, ce genre d'auto roule à tout casser à 70 km/h et que je l'admette ou non (prestige oblige) c'est quelquefois ennuyeux, surtout pour les longs parcours.
Et, justement, long parcours il y a en prévision.......
Marseille/Chambéry.
La porte à côté, donc !

Heureusement, j'ai la chance d'avoir un ami (hélas décédé aujourd'hui) qui roule en 203 PEUGEOT de 1958 (nous sommes en 1962) et qui me donnerait même sa chemise s'il le fallait. C'est dire !
Poussé sans doute tout autant par le plaisir de me rendre service, que par celui de la nouveauté qu'était pour lui la découverte de cette ROSENGART, il me propose de me prêter la 203 le temps qu'il me la faut pour faire un tel trajet et ce que j'ai à faire.
Je lui laisse donc la ROSENGART en échange et "en pension", garée dans la rue, devant chez lui, quartier du Panier pour ceux qui connaissent.
Il me racontera par la suite, sa sortie mémorable avec, femme, enfant, chien et belle-mère, tous entassés dans cette pauvre petite auto, et ses aventures lors d'un retour le Dimanche soir sur les routes encombrées du bord de mer.
Un voyage "à la Dubout" !

Moi, très heureux de mon voyage dans cette 203 moderne, la lui ramène, un peu tard le soir, alors que la nuit est déjà tombée.
Le temps de nous raconter nos aventures et me voila, me dirigeant vers ma "vieille" qui m'attends bien sagement garée le long du trottoir dans une de ces ruelles étroites dont le Panier a le secret.
Comme elle n'a aucune clef pour la fermer, je n'en ai pas besoin non plus pour l'ouvrir.
Qui, du reste, voudrait voler une auto pareille, surtout à une époque où les rares intéressés par la chose, comme moi, passent aux yeux du commun des mortels pour de doux dingues ?

Je tourne donc la poignée de porte et m'installe (à droite) au volant et mets le contact dans l'intention de démarrer.
Seulement.........derrière moi, j'entends :  - Ho !
Oh ?......Qu'est-ce que c'est que "ça" ?

P....n !
Je me retourne et découvre que les portes sans fermetures de sécurité n'ont pas que des avantages, en ce sens qu'un "clodo" s'est tout simplement approprié la banquette arrière de MON auto dans la ferme intention d'y passer la nuit.
Dans cette ruelle mal éclairée, et avec un intérieur en drap bleu-marine sans plafonnier, je ne pouvais faire autrement que ne pas le voir. Et puis, encore eut-il fallu imaginer la possibilité de "la chose".....!
Au cours de sa recherche pour passer la nuit à l'abri, il avait probablement pensé que ce genre de "tacot" (je déteste employer ce mot !) dont les portes n'étaient pas fermées à clef, était sûrement à l'abandon. Vu le coté complètement démodé du véhicule, il n'imaginait sans doute pas que quelqu'un pouvait encore rouler avec.

Aussi surpris que lui, je lui conseille vivement de descendre.
Ah, mais.....c'est que monsieur avait pris ses aises pour la nuit et enlevé chaussures et chaussettes.
A présent, il lui fallait un certain temps pour se rhabiller, se remettre sur pied et quitter la ROSENGART.
Encore heureux qu'il ne sente pas des pieds ou qu'il n'ait pas été complètement bourré. Auquel cas, j'aurais très bien pu le ramener chez moi sans même m'en apercevoir. Il se serait réveillé le lendemain dans un tout autre quartier, loin de celui ou il "sévissait".

P....n de bois ! Ces choses là n'arrivent qu'à moi....!

Alors j'espère vous avoir un peu amusé. Je vous assure que cette histoire est authentique et m'est arrivée comme je vous l'ai racontée.

LPDC

lapétarelleducoin
Aficionados du pétochon

Messages : 3258
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 78
Localisation : Est Lozère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXCEPTION.

Message  crocus le Jeu 4 Juil 2013 - 17:35

là j'avoue... fallait le faire Very Happy 

sacré histoire
avatar
crocus
Aficionados du pétochon

Messages : 1062
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 40
Localisation : Gesves, Belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum